Les bonnes partiques Séo en rédaction web 

Introduction


Si vous vous lancez dans le référencement naturel, vous devez savoir que Google a développé des dizaines d’algorithme qui lui permettent de classer
ses résultats de recherche. Google a également défini plusieurs critères plus ou moins importants, donc des « Guidelines ». Les 2 critères principaux pour Google sont le contenu (du site donc) : la quantité et aussi et surtout la qualité ; Et les
« Backlinks », c’est-à-dire les liens entrants vers le site. Plus un site a de liens en quantité et en qualité qui redirigent vers lui, plus ce site sera populaire aux
yeux de Google.

Lorsque vous publier du contenu, vous devez garder en tête que vous allez devoir inclure dans vos textes des expressions / mots clés que les internautes peuvent utiliser.

Evitez donc les termes trop techniques, puisque les internautes utilisent généralement un vocabulaire simple (sauf en B to B, si vous vous adressez à des professionnels, il est conseillé d’utiliser des termes techniques pour démontrer votre expertise).

Un mot clé doit être suffisamment recherché sur Google et ne pas être trop concurrentiel. Pour cela on parle de mots clés de longue traîne.

C’est-à-dire pas un seul mot mais plutôt une expression.




si vous souhaitez référencé un site ecommerce dans le secteur de la mode et du prêt à porter, il va être compliqué de bien se placer sur Google avec le simple mot clé « Robe », il serait mieux de privilégier des mots clés du type « Robe
de soirée », « Robe rouge », « Robe d’été », « Robe pas cher » etc.

Ces requêtes sont moins concurrentielles, mais en plus elles sont beaucoup plus intéressantes puisqu’elles indiquent une réelle intention d’achat !
Retenez un chiffre : 80% du trafic est généré par des recherches longues !



Attention toutefois, ne dénaturez pas votre
rédaction en usant de la sur-optimisation de mots
clés dans vos contenus. Google sait le repérer et
pourra vous sanctionner.

Sachez que Google est intelligent, et qu’il comprend les synonymes, élargissez donc le champ lexical de vos contenus !


Proposer du contenu de qualité


La première chose à faire quand on entame sa stratégie de contenu SEO, c’est de garder en tête plusieurs « règles ». Le but est de proposer des contenus de qualité aux internautes pour que Google classe le plus haut possible votre site dans
ses résultats :

Des contenus uniques et originaux : vous devez proposer du contenu unique et surtout à forte valeur ajoutée aux internautes. La quantité est généralement assez importante, assurez-vous d’être le plus exhaustif possible. La qualité syntaxique est
également importante, usez à bon escient de la richesse de la langue française.

Vous pouvez soit parlé de quelque chose d’inédit, soit, si vous souhaitez reprendre un sujet déjà abordé sur internet, vous devez vous assurer que votre contenu est meilleur que celui des autres sites.

Garder l’internaute

 : Google analyse le temps passé sur votre site par les visiteurs.
S’ils quittent votre site au bout de quelques secondes seulement, Google comprendra que votre site n’est pas de bonne qualité.

Pour garder un visiteur sur son site, commencez déjà vos pages et article par des introductions « accrocheuses », qui entament sa curiosité et lui donnent envie de lire la suite.

La vidéo est aussi un bon moyen de garder un visiteur sur son site.

Une dernière technique consiste à proposer à l’internaute des pages et articles en rapport avec le contenu qu’il vient de lire, pour lui faire visiter un maximum de pages de votre site et donc augmenter son temps passé sur votre site.

Navigation fluide


Vous devez absolument faire en sorte que la navigation sur votre site est fluide. 

Google a des outils lui permettant de jauger l’ergonomie de votre site.

Vous devez donc vous assurer que vos pages se chargent assez rapidement, l’internaute ne doit pas
avoir à attendre plus de 2-3 secondes avant de pouvoir consulter votre contenu.

De plus votre site doit pouvoir s’adapter à tout type d’écran : Ordinateurs portables, Smartphones,
tablettes, etc.

Assurez-vous également que l’arborescence de votre a bien été étudié, que vos menus sont optimisés.

En effet une page doit être accessible en maximum 3 clics depuis n’importe quelle autre page !

Si ce n’est pas le cas, vous devrez optimiser l’architecture de votre site.

Générer des liens vers votre contenu


Comme évoqué précédemment, les liens vers votre site internet sont très importants. Il n’est pas
toujours évident de développer son « Netlinking ». Il existe plusieurs techniques, le mieux est de les
utiliser toutes avec modération, l’abus peut être puni par Google. 

Selon les contenus que vous proposez sur votre site, certaines techniques sont plus ou moins intéressantes :

Les forums : Cette technique consiste à vous inscrire sur des forums et participer aux discussions
et d’insérer un lien vers votre site dans votre signature, c’est généralement autorisé.

Commentaires : Trouvez des sites qui permettent de commenter des articles, et commentez-les.
Jouez le jeu, ne dites pas simplement « Super article », développé. 

Généralement il est possible s’insérer un lien vers son site lorsque l’on commente.

Annuaires

Il existe de nombreux annuaires gratuits ou payants tel que WebRankInfo par exemple.
Lorsqu’on démarre son Netlinking, s’inscrire sur quelques bons annuaires (maximum 10) peut être une bonne solution.

Pensez à proposer une description unique et assez longue de votre site sur les annuaires.

Le Guest Blogging : Ici le but est de proposer à des blogueurs de publier un article sur leur blog, il faut bien entendu les contacter au préalable et bien identifier leur thématique.




Ensuite, rédigez un bel article (il faut que le blogueur ai vraiment envie de le publier sur son site) et proposez lui de le publier sur son site en tant qu’auteur invité, vous pourrez inclure un lien vers votre site.

Infographies / Etudes

C’est sûrement la technique la plus intéressante mais aussi la plus compliquée.

Ici vous allez devoir réaliser une étude, selon votre thématique ce sera plus ou moins simple.

Certaines informations peuvent être collectées sur internet directement.

Ensuite vous pouvez la mettre en forme et réaliser une belle infographie par exemple, faites en un

article sur votre site et ensuite contactez des médias, blogueurs et influenceurs.

Il s’agit ici de relationnel, prévenez leur que vous venez de publier une étude qui pourrait intéresser leurs lecteurs, et qu’ils peuvent reprendre cette étude à condition de faire un lien vers l’auteur.

Utiliser des mots et expressions clés


Lorsque vous publier du contenu, vous devez garder en tête que vous allez devoir inclure dans vos textes des expressions / mots clés que les internautes peuvent utiliser.

Evitez donc les termes trop techniques, puisque les internautes utilisent généralement un vocabulaire simple (sauf en B to B, si vous vous adressez à des professionnels, il est conseillé d’utiliser des termes techniques pour démontrer votre expertise).

Un mot clé doit être suffisamment recherché sur Google et ne pas être trop concurrentiel. Pour cela on parle de mots clés de longue traîne.

C’est-à-dire pas un seul mot mais plutôt une expression.

Formatage, URL et balises

En matière de rédaction web, il y a un aspect purement technique : les balises et le formatage. En effet ces éléments sont très importants pour les moteurs de recherche. Voici quelques points à optimiser :

La balise Title : Il s’agit du titre qui sera affiché dans les résultats de recherche, Google y fait très attention, il est donc indispensable d’y insérer votre mot clé !




La balise meta-description : Celle-ci n’a pas d’incidence au niveau SEO, toutefois elle doit donner envie aux internautes de cliquer sur votre lien dans les résultats de recherche. Une bonne meta-description peut vous permettre d’attirer plus de trafic malgré que vous ne soyez pas premier sur une requête.

L’URL : Google analyse l’URL des pages, vous devez donc y inclure votre mot clé. De plus, faites court !

En effet si des internautes font des liens vers vos pages, parfois les URLs trop longues peuvent être tronquées.

Les balises Hn : Il s’agit des balises H1, H2, H3, etc.

Divisez vos articles en plusieurs parties et éventuellement sous-parties. Pour chaque partie utilisez un titre, et placez-y vos mots clés.

Les textes en gras : Essayez de mettre vos mots et expressions clés en gras (balise html ).
Google y prête attention. Toutefois attention, n’en abusez pas, si la moitié de votre page est en gras ça n’a aucun intérêt.

Balises alt des images : Il s’agit des textes alternatifs des images. En effet le robot de Google ne peut pas voir et comprendre les images, il se sert donc de cette balise pour comprendre de quoi parle l’image, placez-y donc vos mots clés !

Page 3 sur 5

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies